Immunité et Cancer

Notre équipe a pour buts de coordonner les efforts et cliniciens intéressés dans le domaine de l’immunologie et de l’immunothérapie sur le site de l’Institut Paoli-Calmettes.

Notre activité est dédiée au système immunitaire en cancérologie et dans les infections chroniques avec comme objectif de réaliser un continuum entre la recherche fondamentale au diagnostic et aux approches thérapeutiques.

Nous analysons en particulier les mécanismes d’échappement au système immunitaire associés au cancer et au infections virales chroniques et spécifiquement l’immunité innée et les mécanismes de cosignalisation.

L’intégration de pathologistes et cliniciens permet de proposer de nouveaux biomarqueurs et des stratégies thérapeutiques innovantes ayant pour buts de restaurer les réponses immunes.

Immunité et Cancer | Daniel Olive

Nous analysons les altérations de l’immunité innée associées aux cancers et infections virales chroniques et les moyens de la contrecarrer aux travers de biothérapies. De plus, nous analysons les fonctions de molécules appartenant aux familles CD28/B7  (CD28, CTLA-4, PD-1, ICOS, BTLA et leurs ligands CD80, CD86, PD-L1, PD-L2 et ICOSL ainsi que la nouvelle famille BTN3A) et TNF/TNR (HVEM/TNFRSF14, LIGHT/TNFSF14) impliquées dans la régulation des réponses immunes et qui sont des cibles préférentielles thérapeutiques pour inhiber l’immunosuppression associé aux cancers.

Nos outils préférentiels sont les anticorps monoclonaux et les protéines recombinantes.

 Vers le haut

Activation des Lymphocytes | Jacques Nunès

Communication intracellulaire : la voie phosphatidyl-inositol 3’-kinase (PI-3K) est activée lors de l’engagement du récepteur à l’antigène et des molécules de costimulation. Cette voie de signalisation est dérégulée lors de nombreux processus de cancérogenèse.
Nos travaux ont pour but de préciser l’importance de l’activation des voies de signalisation :

  • dans la régulation des fonctions des cellules du système immunitaire (lymphocytes T, NK),
  • dans la survie des cellules leucémiques.


Comprendre ces mécanismes de routage du signal à l’intérieur de la cellule permet de proposer de nouvelles stratégies thérapeutiques dans le domaine du traitement des cancers.

Mots-clés :

 Vers le haut

Étude du développement des cellules NK humaines et de leurs fonctions effectrices en condition saine ou pathologique | Cyril Fauriat

Nous étudions la biologie des cellules Natural Killer (NK) en conditions saines et dans le cadre de la leucémie myéloïde aiguë. Dans cette pathologie, notre équipe ainsi que d’autres ont pu montrer que les cellules NK présentaient des défauts phénotypiques et fonctionnels. Une analyse par microarray a pu mettre en évidence la dérégulation de certains gènes impliqués dans les voies de sécrétion, de synthèse protéique et de recyclage protéique. Nous nous attachons à comprendre les fonctions de ces gènes dans la biologie des cellules NK autant sur le plan du développement que sur le plan des fonctions effectrices (cytotoxicité et sécrétion de cytokines et chimiokines).

Parallèlement nous nous intéressons au développement des cellules NK humaines en condition pathologique. Notre modèle est celui de la transplantation de cellules souches hématopoïétiques. Cette étude, faite en interaction constante et avec l’appui du service de transplantation de l’IPC dirigée par le Prof. Blaise, également membre de l’équipe, sert de soutien à divers essais cliniques qui ont été développé à l’IPC ou qui sont en cours de préparation.

 Vers le haut

Microenvironnement des lymphoproliférations et système immunitaire | Luc Xerri

Notre objectif principal est la compréhension de la physiopathologie des lymphoproliférations malignes. Nous analysons en particulier les mécanismes immunosuppresseurs et d’échappement tumoral notamment  et les sous populations lymphocytaires réactionnelles intra-tumorales qui interagissent avec les cellules lymphomateuses par le biais de molécules de cosignalisation.

 Vers le haut

Immunothérapie allogénique | Didier Blaise

L’équipe de greffe allogénique a pour thématique principale la modulation de la réponse immunologique après greffes de cellules souches hématopoïétiques après conditionnement à toxicité réduite avec pour but d’asseoir une plateforme d’immunothérapie allogénique permettant d’autres développements. Plusieurs programmes de phase I/II sont actuellement en cours visant à booster la réponse antitumorale dans les 100 premiers jours de la greffe : Vaccination par protéine WT1 et adjuvant (soutenu par un PHRC) ; Infusion de cellules NK du donneur après activation ex-vivo (soutenu par un PHRC) ; administration d’un anticorps anti-KIR pour lever l’inhibition des cellules NK (soutenu par un projet ARC) ; Utilisation de molécules immunomodulatrice (Lenalidomide).  

En association, un monitoring immunologique précis de la reconstitution, des conflits et des interventions médicales est réalisé. Enfin un projet de réalisation de greffe partiellement compatible vient de débuter.

 Vers le haut

CDD de 18 mois ingénieur/post doctorant en immunité tumorale

An engineer/ post-doctoral position in Tumor Immunology is available in the team of Daniel Olive in  the Cancer Research Center of Marseille (CRCM) INSERM-U1068, located at the Institut Paoli Calmettes in Marseille.

The position is funded for 18 months that could be extended by INSERM TRANSFERT  (research contract with Glaxo Smith Kline) with a salary commensurate with candidate experience.

The candidate will develop ex vivo studies on tumor samples and in vivo models dedicated to the function of a novel cosignaling pathway involved in escape mechanisms in cancer (lymphomas, leukemias and solid tumors)

The study will be performed between the immunity and cancer lab, the biopathology department and clinical units

Applicants should be highly motivated with an excellent experience in immunology, mAbs, flow cytometry and if possible animal models.

Start date: December 2015

To apply please send a CV including contact details of 3 references and a

cover/motivation letter and a short summary of your current researches and center of scientific interest  by E-mail to:daniel.olive@inserm.fr