Actualité


L’IPC, 1er CLCC certifié « Centre d’Excellence Européen pour les Tumeurs Neuroendocrines »

Catégorie : IPC à la une, Toutes les actualités, Dossiers de presse, Recherche et essais cliniques , Prévention, dépistage , Techniques et technologies , Qualité des soins et droits des patients , Associations, dons et mécénat , Cancers hématologiques, Autres tumeurs solides

Depuis février, l’IPC est accrédité « Centre d’Excellence Européen pour les tumeurs neuroendocrines » par l’« European Neuro Endocrine Tumor Society » (ENETS). L’Institut est ainsi le 3ème centre français et le 1er CLCC à obtenir cette accréditation.

Cancers rares, avec une incidence inférieure à 1 cas pour 1 000 000, les tumeurs neuroendocrines (TNE) se développent à partir de cellules endocrines présentes dans de nombreux organes et possédant des caractéristiques spécifiques sur l’analyse anatomopathologique. Ces cancers sont susceptibles de se développer en tout point de l’organisme ; les plus fréquents se situent au niveau du tube digestif, ou sont d’origine pancréatique ou pulmonaire, ou parfois d’origine inconnue.

A l’IPC, la prise en charge des patients porteurs de tumeurs neuroendocrines (TNE) est multidisciplinaire et spécifique et a nécessité l’installation d’un circuit patient dédié. « Tout l’enjeu est d’offrir aux patients une expertise spécifique dans le cadre d’une filière rapide », explique le Pr Patricia Niccoli, responsable des TNE à l’IPC soit 15 jours pour une consultation « nouveau patient », 4 à 5 semaines pour la remise des bilans et la discussion du dossier en Réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP), en accord avec les critères européens requis.

L’IPC propose des consultations spécifiques TNE depuis plusieurs années. Pour bénéficier de cette filière diagnostic rapide ou pour un 2ème avis, les patients peuvent être adressés par leur médecin ou le réseau RENATEN, ou se présenter d’eux-mêmes via les sites d’Oncopaca, de l’IPC et du réseau RENATEN.

Centre national coordonnateur du Réseau national des tumeurs neuroendocrines (RENATEN) et centre expert des 3 autres réseaux de cancers rares labélisés INCa, l’IPC a optimisé la prise en charge des tumeurs neuroendocrines (TNE)*. « Fruit du travail de toute une équipe motivée par cette ambition », comme le souligne Patricia Niccoli.

Dans le cadre du réseau TENpath associé, les cas de tumeurs neuroendocrines bénéficient d’une expertise anatomopathologique sur les biopsies ou les pièces opératoires, en première lecture pour les patients de l’IPC ou en deuxième lecture pour des examens extérieurs, afin de préciser les critères de la tumeur sur lesquels vont s’appuyer les décisions de traitement.

Le label « Centre d’excellence européen » ouvre également de nouvelles perspectives thérapeutiques et facilite l’accès aux nouvelles molécules. L’IPC, qui propose déjà des essais cliniques pour ces tumeurs, ouvrira le premier essai clinique d’immunothérapie pour les TNE en France, fin mars.

Depuis juin 2016, l’IPC a mis en place le traitement par radiothérapie métabolique, technique de radiothérapie interne vectorisée (LUTATHERA), développée en Europe depuis plusieurs années mais autorisée en France depuis peu sous réserve de l’obtention d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU). Cette option thérapeutique qui permet d’élargir le panel des traitements pour ces cancers, s’avère très intéressante en terme de contrôle de la maladie de façon prolongée, avec des effets secondaires limités.

Un partenariat a été établi avec le Centre Antoine Lacassagne à Nice, l’Institut Sainte Catherine à Avignon, et à Marseille, l’hôpital Saint Joseph et des équipes de l’AP-HM, pour réunir des établissements qui interviennent dans le diagnostic et le traitement de ces tumeurs.

La surveillance ou la prise en charge proposées sont issues d’une réflexion collégiale. Tous les dossiers sont discutés en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) de recours, compte tenu de l’expertise particulière que les TNE nécessitent. Mises en place depuis plusieurs années dans le cadre du réseau RENATEN de manière hebdomadaire depuis janvier 2017, ces RCP régionales réunissent plusieurs équipes de l’Institut ainsi que des établissements de la région. Tous les établissements publics et privés, ainsi que les praticiens libéraux peuvent y soumettre leurs dossiers et y participer par web conférence.

L’IPC est le centre coordinateur national du réseau RENATEN, réseau qui prend en charge les tumeurs neuroendocrines et qui compte 17 centres français. L’IPC est également centre expert pour l’examen anatomopathologique de ces tumeurs dans le cadre du réseau TENpath, partenaire étroit de RENATEN, et pour les réseaux TUTHYREF (TUmeurs THYroïdiennes REFractaires) et COMETE (corticosurrénalomes).


> Visionner l’Interview vidéo du Pr Patricia Niccoli