Actualité


UNICANCER facilite de façon encadrée la réalisation de tests génomiques pour orienter le choix du traitement des cancers du sein

Catégorie : Communiqués de presse IPC, Informations institutionnelles , IPC à la une

Afin d’optimiser les conditions financières pour la réalisation de signatures moléculaires dans les Centres de lutte contre le cancer (CLCC), UNICANCER Achats, le groupement d’achats des CLCC, a passé un marché avec les sociétés Myriad (test Endopredict) et Biomnis (test Prosigna), d’une durée d’un an reconductible. Grâce à ce marché, les professionnels des Centres pourront proposer plus facilement aux femmes atteintes d’un cancer du sein, la réalisation de ces deux tests de dernière génération d’aide à la décision thérapeutique.

Paris, le 31 mai 2016 - Les tests Endopredict et Prosigna sont réalisés sur la tumeur et identifient l’expression de plusieurs gènes impliqués dans la caractérisation, la progression et l’agressivité de la maladie. Ils sont destinés à une sous-population des femmes atteintes de cancer du sein. Ils ont pour objectif de déterminer le risque de récidive spécifique pour une patiente donnée, porteuse d’un cancer du sein invasif au stade précoce, avec certaines caractéristiques définies. Ils permettent donc d’identifier d’une part, les patientes susceptibles de ne tirer qu’un bénéfice minime, voire nul, de la chimiothérapie et donc de ne pas la leur proposer et d’autre part, celles pouvant en tirer un bénéfice important, auxquelles il convient de la proposer.

« Il s’agit de proposer une prise en charge individualisée et personnalisée à certaines patientes, en permettant d’adapter au mieux les traitements en fonction des caractéristiques biologiques de la tumeur mais aussi des caractéristiques cliniques » indique la professeure Frédérique Penault-LLorca, spécialiste dans la recherche sur les cancers du sein et directrice générale du Centre Jean Perrin de Clermont-Ferrand.

Les tests génomiques constituent un atout majeur vers la désescalade thérapeutique, lorsque la décision thérapeutique est délicate à prendre. Ils concernent, et c’est important de le souligner, une population restreinte de patientes estimée autour de 10%, soit environ 5 000 patientes par an, pour lesquelles se pose la question de la pertinence de la chimiothérapie. Pour éviter tout débordement dommageable des indications, les professionnels de santé des Centres s’engagent à ne réaliser ces tests que dans le respect de critères scientifiques de prescription fondés sur les études cliniques antérieures.

Ces tests sont inscrits sur le référentiel des actes innovants hors nomenclature de biologie et d’anatomocytopathologie (liste RIHN), ce qui permettra leur remboursement sous forme de dotation MERRI (missions d’enseignement, de recherche, de référence et d’innovation). Ce remboursement est conditionné à la réalisation d’un recueil prospectif et comparatif de données pour valider l’efficacité clinique et l’utilité médico-économique de ces actes innovants. Dans ce cadre, des études comparatives seront donc réalisées en partenariat avec les laboratoires concernés.

Développer une autonomie et une couverture nationale pour la réalisation de tests génétiques

Trois CLCC effectuent d’ores et déjà les tests Endopredict ou Prosigna : le Centre Jean Perrin (Clermont-Ferrand), l’Institut Curie (Paris/Saint-Cloud) et l’Institut Claudius Regaud – IUCT-Oncopole (Toulouse). Ces Centres peuvent réaliser les tests des patientes suivies dans les autres CLCC, mais aussi pour des patientes d’autres établissements de santé. Plusieurs autres CLCC envisagent aujourd’hui de s’équiper pour une autonomie et une couverture au niveau national de la réalisation de ces tests, dans le cadre de l’organisation mise en place par UNICANCER. L’ensemble des tests sera effectué dans les Centres, avec l’expertise de leurs professionnels de santé et de leurs laboratoires d’anatomo-pathologie.

 

Selon le Pr Patrice Viens, président d’UNICANCER : « Le marché passé aujourd’hui via UNICANCER Achats permet de capitaliser sur un partage d’expérience concernant différents tests aujourd’hui disponibles en s’appuyant notamment sur les essais cliniques réalisés. Grâce à ce marché, les Centres gagnent en autonomie dans la réalisation de tests génomiques, tout en assurant un niveau de qualité optimal pour la prise en charge des patientes. Il est prévu à l’issue du marché à un an, une évaluation tenant compte des résultats des études en cours, afin d’actionner ou pas l’année de reconduction.»

 

 

A propos d’UNICANCER

UNICANCER réunit l’ensemble des Centres de lutte contre le cancer (CLCC) : des établissements de santé privés à but non lucratif, exclusivement dédiés aux soins, à la recherche et à l’enseignement en cancérologie.

UNICANCER est l’une des fédérations hospitalières représentatives de France. Créée en 1964, elle défend l’intérêt des Centres de lutte contre le cancer et gère la convention collective de leurs salariés.

Au-delà de ses missions historiques de fédération hospitalière, UNICANCER a également pour objectif de faciliter le partage des compétences, des moyens et de meilleures pratiques entre les CLCC dans les domaines tels que la recherche, le médical, la stratégie hospitalière ou les achats.


UNICANCER en chiffres : 20 établissements de santé, 18 000 salariés, 2,1 milliards d’euros de recettes, plus de 300 essais cliniques en cours, plus de 120 000 patients hospitalisés par an.
Pour plus d’informations :
www.unicancer.fr